Archives mensuelles : décembre 2013

Pour la mise en place d’un revenu universel

Article paru dans Le Monde le vendredi 13 décembre – par Philippe Van Parijs (philosophe et économiste belge)

Philippe_Van_Parijs
Philippe Van Parijs

Pour améliorer nos modèles sociaux, pour les sauver même, il y a bien mieux à faire que de se cramponner à ce qui existe. Il faut les restructurer de manière à permettre un va-et-vient plus souple, tout au long de l’existence, entre l’emploi, la formation et les activités bénévoles au sein de la famille et en dehors.

Pour réussir cet assouplissement, il faudra réduire la focalisation de l’enseignement supérieur sur le bloc initial réservé aux jeunes adultes, réformer la législation du travail de manière à faciliter le temps partiel choisi, promouvoir un urbanisme convivial qui favorise la solidarité informelle dans les quartiers. Mais il faudra aussi glisser sous l’ensemble de la distribution des revenus un socle inconditionnel : un modeste revenu versé à chacun, travailleur, chômeur, retraité, étudiant, parent au foyer ou rien de tout cela.

Ce revenu doit être universel – accordé aux riches comme aux pauvres – pour permettre de dire plus facilement oui à des activités pas ou peu rémunérées qui en valent la peine, en particulier des stages et des emplois dont la productivité nette immédiate est faible mais qui incluent une bonne dose de formation.

Ce revenu doit aussi être inconditionnel – accordé aux chômeurs volontaires comme aux chômeurs involontaires – pour permettre de dire plus facilement non à des emplois de piètre qualité intrinsèque et peu prometteurs en termes de formation et de promotion.

L’ÉPANOUISSEMENT DU CAPITAL HUMAIN

Un tel revenu est au coeur d’une version émancipatrice de l’état social actif, une version qui mise intelligemment sur l’épanouissement du capital humain plutôt que sur l’astreinte d’un emploi non choisi. Mais son inconditionnalité ne le rend-il pas profondément injuste ? Notre générosité collective ne doit-elle pas être réservée par principe à qui voudrait travailler mais ne le peut pas ?

Sans doute, si l’on ne conçoit la justice que sur le mode de la solidarité, de la couverture par tous des risques encourus par chacun. Mais la justice consiste, plus profondément, à distribuer équitablement les dons très inégaux que nous devons à l’interaction fortuite entre nos talents, notre origine familiale, le quartier et le pays où nous avons grandi et de multiples autres circonstances de la vie. Un modeste revenu inconditionnel constitue simplement une manière efficace de distribuer équitablement une part de ces dons.

L’idée n’est pas neuve. Mais elle jouit aujourd’hui en Europe d’une popularité sans précédent. Après le dépôt, en octobre dernier, des 100 000 signatures requises, le gouvernement suisse est tenu d’organiser dans les deux ans un référendum national sur la proposition d’instaurer « un revenu de base inconditionnel qui doit permettre à l’ensemble de la population de mener une existence digne et de participer à la vie publique ».

Parallèlement, une initiative citoyenne européenne (basicincome2013.eu) est l’occasion de débats d’une ampleur inédite dans la plupart des Etats membres de l’Union. Idée radicale néanmoins ? Sans doute. Mais pourtant essentielle pour rendre crédible l’espoir d’un modèle social qui réponde mieux à la fois aux exigences de la justice et au souci de l’efficacité.


Philippe Van Parijs est notamment l’auteur de « L’Allocation universelle » (Paris 2005, avec Y. Vanderborght),
« Just Democracy. The Rawls-Machiavelli Programme » (Colchester, 2011, non traduit en français).


Les articles relayés sur le site du réseau belge pour le revenu de base n’engagent que leurs auteurs

31 membres du Parlement européen soutiennent officiellement l’Initiative citoyenne pour le Revenu de Base

signature-ECILe Revenu de Base Inconditionnel est une idée qui séduit de plus en plus et pourtant, elle ne date pas d’aujourd’hui!

De plus en plus de personnes souhaitent changer le système par un nouveau modèle socio-économique et l’appel pour une Europe sociale unifiée avec la mise en oeuvre de ce droit humain, le Revenu de Base Inconditionnel, est plus forte que jamais.

Afin de répondre concrètement à cet appel, des citoyens des 28 pays membres de l’UE ont lancé l’Initiative Citoyenne Européenne pour le Revenu de Base (ICE pour le RBI):
L’initiative citoyenne européenne permet aux citoyens de l’UE de peser sur les politiques européennes, en invitant la Commission européenne à se prononcer sur une proposition qui lui est faite.
Notre ICE pour le RBI a débuté le 14 janvier 2013 et prendra fin le 14 janvier 2014.

A ce jour, 31 parlementaires européens ont apporté officiellement leur soutien à l’ICE pour le RBI en co-signant une déclaration commune (pdf). 3 d’entre eux sont belges: il s’agit de Bart Staes (Groen), Isabelle Durant (Ecolo) et Philippe Lamberts (Ecolo).

L’ICE pour le RBI est intitulée:
Revenu de base inconditionnel – Explorer une voie vers des conditions sociales émancipatrices dans l’UE.

Objet:
Demander à la Commission d’encourager la coopération entre les États-membres (tel que spécifié par l’article 156 du TFUE) afin d’explorer le revenu de base inconditionnel comme un outil pour améliorer leurs systèmes de sécurité sociale respectifs.

Principaux objectifs:
À long terme, l’objectif est d’offrir à chaque personne dans l’UE le droit inconditionnel à la sécurité de ses besoins matériels de base, propre à lui assurer une vie digne selon les termes des traités de l’UE et à lui permettre la participation à la société, soutenue par l’introduction du RBI. À court terme, il est demandé à l’UE de promouvoir des initiatives telles que des études pilotes (Art 156 TFUE), et d’examiner différents modèles du RBI (résolution du PE 2010/2039(INI) §44)

Voir le site de la commission européenne et le site officiel de l’ICE sur le RBI.

Outre le dénouement hypothétique, la stratégie déployée par les différentes organisations impliquées dans l’Initiative Citoyenne Européenne est de donner à tous les citoyens européens l’occasion de se faire ENTENDRE: pour la première fois dans le monde, des organisations et citoyens des 28 pays membres ont décidé d’unir leurs forces pour promouvoir le Revenu de Base Inconditionnel et de rendre au citoyen ce qui appartient au citoyen. Pour plus d’égalité et plus de liberté!

Un mouvement social d’ampleur européen est en marche.
Devenez acteur du changement en soutenant dès aujourd’hui l’ICE pour le RBI, car au delà de cette initiative nous souhaitons faire de la Belgique un des pays phares au niveau européen dans les démarches futures pour le Revenu de Base Inconditionnel!

Aujourd’hui nous comptons déjà plus de 11.500 signatures en Belgique et pour le 14 janvier il nous en faut au moins 16.500! Il nous reste 30 jours pour y arriver.

Pour signer l’initiative, c’est ici.