Archives mensuelles : mai 2014

Panorama électoral 2014

electionsA la veille de la « Mère de toutes les Elections » de ce 25 mai, il est temps de faire un tour d’horizon des propositions politiques faites par les différents partis politiques en Belgique concernant le revenu de base inconditionnel. La position des candidats aux élections européennes quant au revenu de base émane des réponses que nous avons reçues à la lettre ouverte aux candidats aux élections européennes (par ordre de réponse).

Ecolo et Groen

Le revenu de base ne fait plus partie du programme officiel des deux partis frères, mais est soutenu par différents candidats, dont Pilippe Lamberts (Ecolo), Malika Abbad (Groen), Dirk Holemans (Groen), Hugo Van Dienderen (Groen) et Bart Staes (Groen) au niveau européen.

Hugo Van Dienderen : « Mon parti souhaite commencer dans notre propre pays par l’instauration d’une pension de base inconditionnelle pour tous au-dessus du seuil de pauvreté, avec un supplément pour les années travaillées ou équivalentes. »

Ecolo et Groen! se présentent aux élections européennes, fédérales et régionales.
Pour plus d’informations: www.ecolo.be et www.groen.be

Du côté des jeunes du parti : Ecolo J et Jong Groen

Jong Groen a repris l’instauration d’un revenu de base européen comme un des 5 fers de lances de leur campagne électorale.  Voir: ikstemjong.be/wat/basisinkomen

Du côté d’Ecolo J, Caroline Saal (présidente) : « la famille écologiste a soutenu l’Initiative citoyenne et a mis dans ses priorités pour le 25 mai la création de droits sociaux communs à tous les Européens, dont un revenu minimum, première étape vers un changement du rapport au travail en plus d’être un droit humain essentiel. »

Stand Up for the United States of Europe

Stand Up for US Europe, nouvelle liste fédéraliste pour les élections européennes, est tout à fait favorable à l’établissement d’un revenu de base inconditionnel au niveau européen.

Sophie Heine (tête de liste) : « Même si nous avons encore des discussions internes sur les modalités pratiques d’application de ce dernier, nous sommes d’accord sur son principe. »

Laissez-vous surprendre par un saut dans l’avenir : lenouveleuropeen.be/leurope-cree-lallocation-universelle

Parti Pirates

Fréquemment et intelligemment mis en débat au sein du Parti Pirate, le revenu de base inconditionnel est envisagé dans leur programme comme une des solutions possibles pour améliorer la situation socio-économique belge.

Jonas Degrave, co-président néerlandophone des Pirates, se prononce en faveur de l’ouverture du débat au niveau européen également.

Le Parti Pirate se présente aux élections fédérales et régionales.
Pour plus d’informations : lepartipirate.be

La Droite

Michel Zylbersztajn, candidat aux élections européennes, se prononce en faveur d’un revenu de base remplaçant toutes les autres aides et couplé à une flat tax. Ces mesures ne font toutefois pas partie du programme officiel du parti.

Vivant

Parti qui, depuis ses débuts en 1997, a comme fer de lance le revenu de base inconditionnel. Absorbé depuis 2004 par l’OpenVLD en Flandre, il se présente cette année aux élections européennes, mais uniquement pour le collège électoral germanophone (Eupen).

Pour plus d’informations : vivant-ostbelgien.org

B.U.B. – Belgische Unie/Union Belge

Depuis cette année, le revenu de base inconditionnel se veut le point d’orgue du volet socio-économique du programme du B.U.B, à côté de son volet institutionnel (une Belgique unitaire) et économique (la promotion du tourisme). Toutefois, aucun modèle spécifique n’est proposé.

Le B.U.B. se présente aux élections fédérales et régionales.
Pour plus d’informations : www.unionbelge.be

VEGA

Le mouvement VEGA se montre critique par rapport à la centralité de l’emploi dans le système actuel, et propose de nombreuses autres conquêtes sociales : « la réduction collective du temps de travail, la dotation inconditionnelle d’autonomie, le salaire socialisé et la gratuité socialement construite ainsi que le revenu maximum autorisé constituent autant de perspectives sur lesquelles nous voulons avancer. »
Sans prendre encore de position claire vis-à-vis du sujet, le mouvement se montre ouvert au débat et a assuré que « le revenu de base sous ces diverses formes est un des débats importants que nous voulons avoir dans les mois qui vont suivre. »

VEGA se présente aux élections européennes et régionales.
Pour plus d’informations : www.mouvement-vega.be

Il est à noter que les partis traditionnels se montrent plus frileux quant à l’instauration d’un revenu de base inconditionnel. Si certains tentent d’ouvrir le débat, comme le PS via sa campagne Citoyens Engagés, d’autres, tels que le cdH et le MR, y sont totalement opposés.

En tant que Réseau belge pour le revenu de base nous ne pouvons que nous réjouir de l’avancée dans les esprits et les débats du principe d’inconditionnalité d’une première tranche du revenu de chaque individu.

Toutefois, nous voulons souligner le risque de proposer un modèle de revenu de base qui constituerait une régression par rapport au modèle de sécurité sociale actuelle et qui serait non émancipatoire. Le diable résidant dans les détails, ce risque est accru lorsque les propositions concrètes sont simplistes ou inexistantes. Nous encourageons donc certains partis à affiner leurs propositions, et restons à leur disposition pour approfondir le débat avec eux. Ensemble, faisons avancer notre modèle économique et social !

 

Lettre ouverte à tous les candidats aux élections européennes

eu-parliament

Cette lettre ouverte a été envoyée à tous les candidats aux élections européennes à l’occasion de la Journée de l’Europe du 9 mai 2014.

Etant donné l’engagement de l’UE pour réduire la pauvreté de 20 millions d’ici 2020, la plupart des gens veulent savoir: que ferez-vous pour atteindre ce résultat pour les peuples de l’Union européenne? Saviez-vous que d’après les données disponibles les plus récentes, environ un quart de la population de l’UE, soit environ 120 millions de personnes, risque la pauvreté? Plus encore, étant donné le caractère prolongé de la crise économique depuis 2008 et l’automatisation croissante de la production qui élimine constamment de nombreux emplois, il y a des raisons de croire que la situation va encore empirer dans le futur si rien ne change.

Le Mouvement européen pour un revenu de base, qui représente les réseaux et les organisations du revenu de base dans 25 pays de l’UE, ainsi que le Basic Income Earth Network (Réseau Planétaire du revenu de base), avec des membres répartis sur toute la surface du globe, aimeraient souligner la menace actuelle que fait peser l’inégalité de l’accès au revenu sur l’Europe social et démocratique et sur la paix. Dès lors, nous attendons de nos représentants nouvellement élus qu’ils soutiennent ces stratégies qui promeuvent la cohésion sociale et peuvent assurer un développement durable et solidaire en Europe. Nos représentants devraient voir la crise comme un appel à l’éveil.

Le Revenu de base inconditionnel (RBI) est une somme d’argent, versé de façon régulière à chaque individu de façon inconditionnelle et universelle, dont le montant est suffisamment élevé pour garantir une existence matérielle et une participation à la vie sociale. Il diffère des revenus minimums garantis ou des systèmes d’aides par allocations conditionnelles, comme le revenu d’intégration en Belgique, du fait qu’il élimine la bureaucratie et le coût de cette dernière ainsi que la stigmatisation des contrôles de revenus. Le RBI élimine également la désincitation à l’emploi que provoque le taux élevé de l’impôt implicite (65-95%) généré par la perte de telle aides.

Des études pilotes un peu partout dans le monde ont prouvé que le RBI est un outil de réduction de la pauvreté et des inégalités qui est beaucoup plus efficace que les modèles traditionnels d’aide sociale et de subventions, et qui de surcroît présente le plus d’effets positifs sur les économies locales, la santé, la cohésion sociale, la sécurité publique et l’éducation. Un revenu de base inconditionnel appliqué à travers toute l’Europe pourrait également réduire les tensions créées par l’immigration intra-communautaire causée par le manque d’opportunités économiques. Cette proposition peut sembler radicale, mais l’attitude affairiste habituelle n’est pas tenable et met en danger l’Europe elle-même.

Nous attendons de nos représentants et de la Commission européenne qu’ils franchissent de nouvelles étapes sérieuses et concrètes par rapport à la résolution du Parlement européen  2010/2039(INI) du 20 octobre 2010 sur le rôle du revenu de base pour combattre la pauvreté et promouvoir une société solidaire en Europe.

Etant donné que le taux de chômage continuera d’augmenter graduellement à mesure des développements technologiques alors même que la productivité augmente, les systèmes ordinaires de revenu minimum garanti sont de moins en moins efficaces et contribuent à augmenter les inégalités et l’exclusion sociale – tout cela mène à la conclusion qu’il faut un changement culturel pour appréhender ces problématiques. Si vous êtes élu, soulèverez-vous le débat sur le revenu de base inconditionnel devant le Parlement européen et vous prononcerez-vous en faveur de sa mise en oeuvre au sein de l’UE?

Le 9 mai célèbre le Jour de l’Europe en raison de la Déclaration de Schuman du 9 mai 1950 par le Ministre des affaires étrangères français Robert Schuman. Ce dernier avait une vision forte d’une Europe paisible et prospère pour tous sans exception. Aujourd’hui, l’Europe est devenue paisible et prospère, mais pas pour tout le monde. Terminons le travail que Robert Schuman avait commencé. Qu’attendons-nous?

Signataires:

Unconditional Basic Income Europe
Basic Income Earth Network

_______________________________________________
Sources sur la pauvreté en Europe et le revenu de base inconditionnel: